S’accepter !

people-2567915_1920

La quinqua d’aujourd’hui est-elle épanouie?

Il y a 12 ans, la marque Dove avait choisi une “quinqua” pour magnifier la beauté dans ses “diversités”. La marque célébrait “toutes les beautés” et lançait une gamme de cosmétiques “pro-âge” et non pas “anti-âge”, spécifiquement dédiées aux femmes de plus de 50 ans. Ainsi elle entendait “briser les codes de la beauté”. Sans doute pour aider les femmes de plus de 50 ans à s’accepter ?

N’entrons pas dans 10 lignes de psychologie de comptoir, disons-le tout net : certes la marque voulait démontrer son intérêt pour des femmes qui s’estimaient oubliées des médias et des industriels et peut être s’attaquer à la dictature de la peau lisse et ferme. Mais elle espérait surtout récupérer une nouvelle cible marketing.

La course à la jeunesse, non pas pour “paraître” jeune mais pour “rester” jeune est bel et bien réelle. Pourquoi ?

1 – Parce qu’il est déjà ardu d’attaquer sereinement cette transition. Certes, il y a 25 ans, une femme de 50 ans était déjà considérée comme une “vieille” rangée des voitures. Cependant en 2019, nous n’abordons pas tout à fait “easy” les différents aspects de la vie concernés par cette période charnière : le corps, le couple, le travail, la relation avec les enfants et les parents, la conscience du temps qui passe, la réalisation de soi…

2 – Parce qu’on essuie des remarques souvent maladroites, parfois blessantes, même désobligeantes, “Ah la vache, Tu ne fais pas ton âge”, “toi, tu cours ?”. Professionnellement, de petites phrases tout en délicatesse adressées par un collègue homme : « Je ne veux pas me mêler de ce qui me regarde pas. Mais ne penses-tu pas que dans ton service les dysfonctions s’accumulent. Sans vouloir t’influencer, un autre à ta place réagirait” (soyons honnête, il suffit juste d’être une femme, peu importe l’âge, pour entendre ce type de phrase assassine). En cas de perte d’emploi, c’est un festival ! Que celle qui n’a pas entendu “tu le sais, ça va être difficile, tu n’as plus 30 ans”. Dernière option : nous devenons juste “invisibles” !

Jeune vieille ou vieille jeune?

Pour être heureuse dans sa vie, ne vaut-il pas mieux s’accepter tel que l’on est au lieu de courir après le temps et les différents cosmétiques ou pire, opérations esthétiques ? S’accepter, cela ne signifie pas non plus “lâcher l’affaire” ! Cela signifie accepter de s’aimer, être soi mais en mieux !

Quelle est la différence entre celle de 40, de 50, de 60 ? Juste une question d’âge ! Sinon, nous pouvons mener exactement la même vie, si nous en avons envie ! L’important n’est-il pas de s’aimer et de prendre soin de soi-même ?

L’idée selon laquelle, les 50 ans sont les nouvelles 40 ans est-elle réelle ?

Et si on s’en moquait ? Et si on affirmait fièrement ce que nous sommes ? Non à plus de 40 ans nous ne sommes plus “jeunes” et pourtant… Toujours actives, réactives, proactives !

Et une belle femme, c’est… ?

Pour moi, une belle femme est une femme vivante, lumineuse, joyeuse, quel que soit son âge! Certains mais aussi certaines ne voient pas les choses comme ça et, dans les rangs de nos contemporaines, cette dureté de regard peut créer de gros dégâts. Alors il ne faut pas serrer les dents mais se serrer les coudes 😉

 

 

Partager sur les réseaux sociaux :
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Coordonnées
de l'agence

6-SQUARE CONSEIL & FORMATION

4 rue Botzaris
75019 Paris

Réalisation : Agence Parteja